Affaire Cyril Hanouna : l’animateur a-t-il est-il homophobe ?

0
376

Depuis jeudi soir sur radio baba, l’animateur Cyril Hanouna est au cœur d’une polémique qui va en s’enflant.

Après les avis de désapprobations des auditeurs c’est aux instances de défense des droits et libertés humaines d’interpeller l’homme de medias sur les propos « homophobes » qu’il aurait tenu dans son sketch incriminé.

Cyril Hanouna a-t-il commis un dérapage ou a-t-il sciemment tenu les propos ? Les réactions n’ont pas été du tout tendre avec l’animateur qui depuis s’est confondu en excuses sur un sketch qui devrait au départ être une douce comédie dénuée de tout engagement. Que s’est-il passé au juste ?

Le canular de l’animateur qui n’est pas du tout passé auprès du public

A l’occasion d’une émission prime sur Radio Baba intitulé Touche Pas à Mon Poste(TPMP) un sketch avait été orchestré par l’équipe de production et de journalistes. Au cours de cette émission radiophonique, l’animateur tente un exercice qui le perdra. Il décide de piéger au téléphone des homosexuels qui avaient répondu à une petite annonce coquine publiée pour les besoins de l’émission.
Dans les faits le chroniqueur aurait appelé des auditeurs homosexuels pour leur proposer des plans (des rendez-vous sexuels ou amoureux). Si l’émission est censée rire d’une situation banale, la blague n’est pas passée cette fois comme lettres à la poste. Certaines attitudes de Cyril Hanouna aurait fait penser à un homophobe qui se moquerait bien, du haut de son trône, de la communauté LGBT.

Des comportements jugés anti-homosexuels

Cyril Hanouna a été accusé d’avoir tourné en dérision la communauté homosexuelle par une série d comportements et de réactions « inappropriés ». Les internautes auraient remarqué que le journaliste avait pris un certain ton de supériorité et de dédain quand il parlait aux homosexuels au bout du fil. Ensuite il aurait cherché à singer la voix efféminée de ceux-ci avant de raccrocher le téléphone après avoir affirmé de « gros mots » pour appâter ses interlocuteurs comme dans un jeu de « Venez on va se marrer de quelqu’un ».
*La réaction virulente du public à son égard
De l’avis général, l’humour de l’animateur était visiblement gauche tant il a s’est littéralement moqué de la communauté LGBT en des termes à peine voilés. En France le droit et la liberté de vie est un principe fondamental et en tant que tel personne n’a théoriquement le droit de s’opposer aux penchants sexuels des autres ou d’en rire. Ce choix de vie ne saurait souffrir d’aucune attaque maladroite qui plus est de la part d’hommes publics comme ceux des medias. Depuis, Cyril Hanouna est l’objet de vives critiques qui le qualifient d’homophobe, d’egocentrique et de danger public. C’est une persécution publique, un type d’oppression d’ordre idéologique clament certaines gens. Ces défenseurs de la cause homosexuelle et LGBT en général ont déposé une plainte contre le chroniqueur pour atteinte aux libertés individuelles et crime contre l’Humanisme.

Le CSA rentre dans la procession…mollement

Comme pour appuyer l’indignation des spectateurs, des célébrités et des associations de défense des droits de l’homme, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel en France a réagi mais timidement de l’avis des plaignants qui auraient déjà déposé plus de 4750 signalements contre Cyril Hanouna qui ne comprend toujours pas l’acharnement sur lui. Le CSA a lancé à son encontre des mises en garde et des mises en demeure qui ne satisfont pas le public.

La réaction du chroniqueur face au lynchage sur sa personne

Face aux discrédits sur sa personne, Cyril Hanouna a tenu à réagir pour expliquer les propos qu’il a tenus et apporter une réponse aux accusations tous azimuts. Ainsi il affirme qu’il ne voulait pas « choquer les gens ou blesser certaines personnes ». A propos de ses moqueries pour casser la communauté homosexuelle, l’animateur s’est défendu en ces termes : « C’est vraiment un truc que je n’aime pas du tout ». En outre il se dit blessé par ces accusations sans fondements qui viennent mettre en mal l’esprit même de son émission. Il précisera que son combat de toujours a été contre « l’homophobie, la xénophobie, l’antisémitisme, la misogynie ».

Charlie Hebdo, Cyril Hanouna deux poids deux mesures

A travers cette polémique, selon certains observateurs, c’est la politique du deux poids deux mesures qui est appliqué en France en référence à l’affaire Charlie Hebdo, ce magazine qui bénéficie d’un autre traitement quand il tourne aussi en dérision des sujets sacrés comme la religion. Pour ceux-ci, Cyril Hanouna n’a fait que s’inscrire dans la lignée des dessinateurs de Charlie Hebdo en riant d’une situation tout en se gardant de la nier.
Cette affaire montre à quel point en France la liberté de vie est un droit intouchable et inattaquable même par la dérision sujette à des allusions malines. C’est tout autre chose en Afrique ou rire d’un homosexuel est la position normale à tenir. Ce qui témoigne peut être d’une différence de culture ou de niveau de tolérance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici