Construction du plus grand incubateur de startups en France

0
154

Plus d’un millier de jeunes pousses attendues sur la grande surface de la Halle Freyssinet à Paris

La construction du plus grand incubateur de startups en France est un ambitieux projet destiné à donner de l’impulsion à ces pme bien souvent noyées par la concurrence. Situé au XIIIème arrondissement parisien, la Halle Freyssinet abritera désormais le plus grand espace de promotion des jeunes pousses françaises. Après la symbolique pose de première par le président Hollande au mois d’octobre 2014, l’édifice ferroviaire accueillera en début d’année prochaine plus de 1000 startups hexagonales issues de différents secteurs d’activités. Le maître d’œuvre à l’origine de cette brillante initiative est Xavier Niel, fondateur du groupe de télécommunication Iliad créé en 1991. Cet imposant complexe est l’un des chantiers les plus attendus du moment par les dirigeants des entreprises de taille moyenne, en raison des opportunités qu’il est susceptible de créer pour leurs activités. Mais les conditions d’adhésions pourraient rendre quelques patrons moins réceptifs à la belle occasion qui se présente à eux.

Un projet d’une grande envergure

Xavier Niel peut dans une certaine mesure se vanter d’avoir déniché l’une des bonnes affaires du moment. De nombreux incubateurs ont déjà trouvé leurs marques dans les rues parisiennes bien avant le vaste chantier porté par le fondateur d’Iliad-Free. Mais la capacité d’accueil de ces complexes est relativement faible comparée à l’édifice en cours de rénovation dans le XIIIème arrondissement. Une surface de 30.000 mètres carrées sera entièrement aménagée pour recevoir plus de 1000  startups dans les loges de l’historique bâtiment. Pour mener à terme cet immense chantier, le patron de Free n’a visiblement pas lésiné sur les moyens. Il a financé à hauteur de 200 millions d’euros la réhabilitation de la Halle Freyssinet pour en faire un gigantesque incubateur de jeunes pousses. L’intégralité des fonds a été prise en charge par ce dernier (90%) et le reste assuré par la Caisse des dépôts (10%).

L’intérêt de se diriger vers cet incubateur

Les entreprises de taille moyenne naissent de jour en jour dans l’Hexagone et sont même considérées actuellement comme le moteur de l’emploi. Mais face à la concurrence, elles ont parfois du mal à prendre leurs marques et à se frayer un chemin. On estime à environ 3500 ces jeunes pousses en activité sur toute l’étendue du territoire. Le projet lancé par Xavier Niel vise à les propulser sur le devant de la scène afin de leur donner plus d’opportunités économiques. L’idée pourrait séduire plus d’un mais le prix risque fort de déplaire à certains concernés.

La contrepartie qui gêne ?

Bien que les avantages soient énormes, l’entrée des startups françaises dans ce gigantesque complexe ne sera pas aussi simple. Il faudra céder 5 à 10% du capital de son entreprise avant d’avoir accès à toutes les commodités et opportunités de cet imposant incubateur. Il va donc de soi qu’il y’aura des sceptiques, mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici