Bouygues Wistiki: l’adhésion d’une Startup au réseau LoRa

0
174

Bouygues Telecom vient de tisser un nouveau partenariat avec la jeune pousse Wiskiti en vue de renforcer leur présence sur le marché des objets connectés. Les tous derniers modules de géolocalisation sorti des locaux de la startup seront lancés via son réseau LoRa

 

L’opérateur Bouygues vient d’élargir le champ de son réseau d’interconnexion

LoRa à Wistiki, startup parisienne fondée en janvier 2014 sous l’impulsion des frères Lussato. La jeune pousse a mis en place une solution ingénieuse capable de détecter la position des objets égarés au quotidien (clefs, animaux de compagnies, portefeuille…). Les modules de géolocalisation mis sur le marché par le nouvel associé de Bouygues viennent ainsi mettre fin aux tracas et angoisses dus à la perte de nos affaires. En appareillant le dispositif à notre smartphone, on localise avec une facilité étonnante les objets sur lesquels le module a été fixé. Cette technologie répond de manière efficiente au besoin de certains particuliers habitués à égarer régulièrement certains de leurs biens les plus précieux parfois. Loin de vouloir se limiter à la fortune du premier dispositif lancé il y’a de cela deux ans, la fratrie surfe sur cette vague de succès pour lancer une seconde version plus performante de son fameux module de géolocalisation. L’intégration de la startup hexagonale au réseau LoRa est l’enjeu même de cette optimisation.

Des débuts en force pour l’associé de Bouygues

Lorsque les trois frères nourrissaient en 2014 l’envie de lancer leur entreprise High Tech commune, ils se sont directement tournés vers des plateformes de financement participatif, les prêts bancaires étant difficiles à négocier. Espérant récolter autour de 20.000 euros, la fratrie se retrouve avec un montant de 80.000 euros, un fonds qui dépasse largement ses attentes. En l’espace de deux mois, la jeune pousse parvient à écouler sur le marché 50.000 modules de localisation. A raison de 25 euros l’unité, les cofondateurs de Wistiki empochent au bout de 60 jours la coquette somme d’un million d’euros. Tirant profit de l’enthousiasme créé autour de leur technologie, le trio va placer la barre très haute, notamment avec l’importante levée de fonds estimé à 1,5 millions d’euros l’an dernier. La pépite française ira même jusqu’à céder une partie de ses actifs à certains patrons du CAC 40. En ce qui concerne l’effectif humain, il est passé de 3 à 25 personnes depuis la création de la startup. Le CA se compte lui en millions d’euros.

L’enjeu du partenariat Bouygues – Wistiki

La commercialisation des nouvelles balises connectées de la jeune pousse hexagonale sera effective grâce à une interconnexion avec le réseau LoRa de l’entreprise Bouygues. A terme, cet accord devrait permettre à Wistiki de renforcer la capacité de son dispositif de localisation. La première version des balises commercialisées offrait seulement une capacité de détection et de signalement dans un rayon de 30 mètres. La limitation de la zone de couverture était liée à l’usage de la technologie Bluetooth. Désormais, grâce au réseau LoRa développé par le groupe Bouygues, ce périmètre gagnera désormais en volume. L’autonomie du dispositif sera également plus importante que celle de la première génération. Les premières balises mises en ventes avaient une autonomie limitée à 1 an. Cette durée de vie sera trois fois plus importante pour le nouveau dispositif. La sécurité sera également au menu des grands changements. Appareiller le dispositif à son smartphone sans l’aval du propriétaire sera dorénavant chose impossible.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici