Vegan Impact: l’association met en scène le « barbecue macabre » d’une femme

0
158

Samedi 1er juillet l’association Vegan Impact a mis en scène le « barbecue macabre » d’une femme devant des dizaines de personnes.

L’action visait à interpeller les humains sur le sort qu’ils réservent à toutes ces bêtes dont ils se goinfrent après les avoir fait passer sur le grill sans une once de pitié ni un pet de compassion. Cruels humains, il fallait bien en mettre un sur les braises ardentes pour qu’ils sentent toute leur cruauté.

L’association Vegan Impact n’a pas lésiné sur les moyens pour sensibiliser les hommes sur leurs instincts impitoyables de carnivores. Il fallait bien inverser les rôles pour voir si c’est encore drôle et ragoutant de se retrouver en train de crépiter sur un feu nourri avec vinaigre, piment rouge, huile.

Comme lors d’une rencontre de cannibales dans les films d’horreur

Comme une cérémonie officiée par Hannibal Lecter dit le Cannibale, la rencontre de ce samedi entre les militants vegan a donné lieu à un « barbecue macabre » d’hommes sauf qu’ils n’étaient pas vraiment en train de brûler. Pour rappelle les vegans sont les partisans des aliments excluant la viande et le poisson ainsi que de leurs dérivés. A l’initiative de Vegan Impact, qui lutte contre la consommation des animaux et la maltraitance de ceux-ci, les militants vegans s’étaient réunis dans le 4e arrondissement de Paris pour goûter aux délices d’un barbecue dit macabre.

Une femme puis un homme sur le grill

Au menu de ce barbecue macabre il y avait deux volontaires, une femme et un homme. Dressé au cœur de la place Igor Stravinsky, à côté de Beaubourg, le barbecue a d’abord fait « cuire » la femme puis l’homme, mais c’était juste une représentation symbolique. En effet les deux bénévoles avaient été maquillés pour avoir l’air carbonisé caractéristique de la viande grillée. Après la cuisson, les comédiens ont été symboliquement découpés sous le regard inexpressif des activistes qui brandissaient des pancartes de sensibilisation.

L’action visait à sensibiliser l’opinion publique

La représentation de l’association Vegan Impact avait pour fin d’alerter les consommateurs français sur l’utilisation abusive de la viande lors des barbecues d’été. Et oui enfin ce sont les vacances d’été et c’est le moment traditionnel des grands feux et des braseros. La consommation de viande grimpe alors comme jamais et quand c’est ainsi les défenseurs des animaux se sentent l’âme en peine. Pour eux manger de la bonne viande de porc ou de bœuf rôti revient à du sacrifice. Ce serait « inhumain » de manger des êtres vivants comme nous les hommes, sauf que tout le monde n’entend pas cela de la même oreille. Un bon morceau assaisonné met toujours le palais sens dessus dessous, alors pourquoi s’en priver ?

Carnivore ou cannibale

Le débat qui se pose ici est de savoir si manger de la viande d’animaux relève tout simplement d’une consommation normale ou si c’est un acte sanguinaire. Certains estiment que c’est un faux débat que de vouloir humaniser les bêtes et que comparaison n’est pas raison. Qu’importe Vegan milite en faveur des droits des animaux qui méritent mieux que le statut de simples produits alimentaires.
La représentation de Vegan Impact a immanquablement été une action choc, mais pourra-t-elle bouleverser nos habitudes alimentaires ? Pas si sûr, du moins maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici