Attaque au couteau à Seine-Saint-Denis : Pour un coup d’œil il donne des coups de couteau

0
371
Agression au couteau hôpital

Une attaque au couteau aurait été enregistrée dans un hôpital dans la nuit du samedi au dimanche dans un hôpital de Villepinte en Seine-Saint-Denis.

La cause de cette agression que l’on dit brutale dépasse encore l’entendement humain. Peut-être que Jean-Paul nous aurait-il davantage situé sur ce fait s’il était encore parmi nous ? En tout cas l’une de ses réflexions aurait mérité avoir pour exemple ce qui s’est passé ce weekend du ramadan en région parisienne. Voilà la thématique du regard qui s’invite à nouveau dans les débats au travers de cette agression aussi violent qu’incompréhensible.

Dans la nuit du samedi à dimanche, un homme s’est emporté contre des patients d’un hôpital en Seine-Saint-Denis pour une raison très bizarre, mais pas autant que cela si l’on s’inscrit dans une perspective psychologique. Le regard inquisiteur voire gênant d’autrui qui nous met mal à l’aise et provoque l’impensable.

Une agression violente et aveugle

Selon le site Le Bien Public, un homme aurait agressé des plusieurs personnes dans la nuit du samedi au dimanche dans un hôpital de Villepinte en Seine-Saint-Denis. L’établissement serait l’hôpital Ballanger où l’agresseur serait allé rendre visite à sa fille hospitalisée. Ainsi, comme il est de coutume, l’homme se rend à l’hôpital Ballanger dans le but de voir sa fille qui y occupe un lit, mais les choses ne se passeront pas comme prévu pour le père. Une fois au sein de l’établissement hospitalier l’homme s’en serait violemment pris à plusieurs personnes qui attendent aussi de voir des proches. A coup de couteau il aurait légèrement blessé un homme et une femme. L’homme a été atteint, dit-on, à la cuisse et la femme à la poitrine, mais leurs vies seraient hors de danger. En revanche une troisième victime, une femme aurait été sérieusement touché car l’agresseur lui a sectionné l’artère fémorale. Après avoir commis son forfait, l’homme a pris la clé des champs, mais le parquet de Bobigny a été saisi pour tentative de meurtre.

Les causes profondes d’un tel geste

Après des informations recueillies auprès des victimes et des témoins, l’homme a attaqué au couteau parce qu’il se s’est senti visé par un mauvais regard de ses victimes. Il n’aurait pas supporté ce regard « gênant », se serait plaint et disputé avec les trois malheureux avant de les attaquer au plus fort de sa colère. Pour se venger donc il s’est acharné sur l’homme et les deux femmes avant de prendre la fuite. Réaction ahurissante pourrait-on dire et l’on se demande bien quel regard pourrait mettre un homme hors de lui au point de nourrir des envies criminelles ?

Le problème du regard inquisiteur

L’arrestation de l’agresseur en fuite situerait peut être le public et les enquêteurs sur ce fameux regard incendiaire. Sans se jeter dans l’humour noir nous sommes tentés d’imaginer ce regard problématique : était-il en corner, dévisageant, nauséeux, hautain ? La psychanalyse de Freud sur l’inconscient pourrait surement nous expliquer les origines de cette réaction violente ou plus justement Jean-Paul Sartre nous expliquerait-il l’influence du regard, thème auquel il consacra toute une étude.
Toute somme les victimes l’ont échappé bel car l’homme aurait fait plus de dégâts avec un peu plus de malchance. L’homme aurait pris la fuite, mais avec sa fille hospitalisée, il reviendra surement pour répondre de son acte à moins de vouloir définitivement se mettre dans la peau de Richard Kimble le fugitif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici