Bouches-du-Rhône : Las de trop attendre leurs repas, ils tirent sur les restaurateurs

0
153

Fatigués d’attendre leurs repas, des individus ont tiré sur les restaurateurs hier dimanche à Marseille.

Visiblement la faim pousse à des situations désespérées à moins qu’on ait affaire à un acte gratuit de banditisme. Les clients ou les malfrats, c’est selon, ont tiré à bout portant sur les employés du restaurant. Heureusement qu’une circonstance heureuse a permis d’éviter le drame. Dès lors l’agression soulève de questions de justice et de sécurité à Marseille.

Au-delà du Western qu’il a été donné de voir, c’est l’inquiétude d’un Far West à Marseille qui pose problème. La ville est un nid de violence qui prospèrerait sur le terreau d’une justice laxiste. Les habitants de Marseille, et partant de la France, sont choqués de telles scènes. Voici ce qui s’est passé ce dimanche soir dans la ville de Marseille dans les Bouches-du-Rhône.

Des clients bien trop impatients

La faim, voilà un bien étrange phénomène qui fait des dégâts, littéralement. Un homme qui a faim n’est pas un homme libre et ce ne sont pas les 800 millions de personnes souffrant de faim chronique dans le monde qui diront le contraire. Quand on n’a pas l’habitude d’être malmené par la faim, on le supporte donc moins. Mais cette observation n’est pas forcement la cause de notre affaire quoiqu’elle s’y prête beaucoup. Le dimanche soir, aux alentours de 20 heures des individus se sont rendus dans un restaurant de Marseille pour y faire ripaille. Une fois sur les lieux, ils passent commande auprès du service de restauration de l’établissement. Plusieurs minutes après le repas n’est toujours pas servi. Les quatre clients s’irritent de la lenteur du service et se plaignent, mais en vain. Outrés, ils quittent les lieux en menaçant de régler ses comptes au personnel du restaurant.

Une scène surréaliste pour une affaire de repas

A peu près quarante-cinq minutes plus tard, ils sont de retour pour mettre leur menace à exécution. L’un d’eux fait irruption dans l’établissement et tire à bout portant sur les employés. Heureusement pour les infortunés la vengeance n’ira pas à son terme et ne fera pas de victimes. De fait les premiers tirent n’ont pas atteint les serveurs, par chance ou plutôt par maladresse du tireur. Par la suite son arme s’était enrayée, miraculeusement. C’est alors que le personnel du restaurant se jette sur lui et le désarme. Malheureusement, l’homme a réussi à s’échapper pour monter sur un scooter qui l’attendait dehors. Les deux complices ont tout simplement disparu sans demander leur reste. Les forces de l’ordre seront là quelques minutes plus tard et constateront, avec joie, qu’il n’y a pas eu de victimes…apparemment. En effet, la fusillade a fait un blessé qui est sorti plus tard de sa cachette. Sans papiers, il craignait de se faire choper par la police.

Les questions qui dérangent

Pour les observateurs Marseille est devenu un Far West avec le temps. La ville a l’un des taux de criminalité les plus élevés de France. Les gangs et les bandes de voyous y sévissent régulièrement au grand dam de la police. Pour beaucoup, cet état de fait déplorable est essentiellement imputable à la justice trop tendre avec les délinquants. « Il est clair que la justice qu’on applique n’est pas dissuasive. Donc il faudrait qu’on arrête d’être aussi laxiste », affirme un internaute. En outre il se pose le problème de la possession d’armes en France. Bien que la France soit loin de l’exemple américain sur la détention d’armes, elle souffre d’une recrudescence de la violence armée.
Tout le moins que l’on puisse dire c’est qu’on ne fait pas attendre un homme qui a faim car ce n’est pas toujours agréable d’avoir l’estomac noué. En revanche il serait curieux de savoir la durée d’attente de ces clients très indélicats. Peut-être voulait-il juste laisser libre cours à leur instinct car la faim ne peut pas pousser à tuer son prochain. Au moins le personnel retiendra enfin que le client est roi malgré tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici