L’e-réservation a bondi pendant les soldes d’hiver

0
161

Le Commerce en ligne tire son épingle du jeu malgré le bilan assez décevant des soldes

L’e-réservation a été marqué par un bond spectaculaire cette année pendant les six semaines qu’auront duré les soldes d’hiver. Même si aucun bilan officiel n’a été dressé pour le moment, la majorité des commerçants interrogés se disent déçus par les revenus engrangés durant ces périodes de réduction exceptionnelle sur les coûts de milliers de produits. Selon un sondage réalisé par Toluna-Socloz, la proportion de français ayant pris part aux promotions tarifaires sur les articles  tourne autour des 80%, soit environ 41,1 millions de personnes. Autre fait majeur à souligner, les consommateurs ont été plus nombreux à s’orienter dans les rayons des grandes surfaces plutôt qu’auprès des web commerçants. Entre le 6 janvier et 16 février, quelques 36,5 millions d’acheteurs ont fréquenté les magasins physiques tandis que les e-consommateurs étaient seulement de 27,5 millions. Malgré ce fossé, le commerce électronique a mieux rayonné pendant les soldes que la vente traditionnelle. Ce bilan positif des web commerçants s’explique en grande partie par le boom des réservations en ligne.

Nouvelle année de déception pour les vendeurs

Comme en 2015, le bilan des soldes hivernales n’a pas tenu toutes ses promesses selon les commerçants. Et ce, malgré une nette progression des activités par rapport à l’an dernier. Didier Simon de Bessac qui dirige la Fédération des enseignes de l’habillement évalue la progression attendue « entre 1,5% et 3% ». Dans le cadre d’une étude menée par la Chambre de Commerce, 57% des vendeurs affichent leur déception en ce qui concerne les revenus générés à l’issue de la quatrième semaine de réductions sur les achats. L’enthousiasme des consommateurs dès la première semaine s’est sensiblement contracté au cours de celles qui ont suivi. Selon les estimations de Toluna, il est passé de (+5,5) points en début de solde pour s’établir à (-3,8) points au cours de la semaine précédant la fin des tarifs promotionnels. De plus, la dépense moyenne des 80,6% d’acheteurs a reculé de 3,4% pour s’établir autour de 197,50 euros. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour justifier ce flop de la trêve hivernale de 2016. L’impact des attentats parisiens combiné à la faiblesse du climat hivernal sont autant d’arguments qui ont joué en défaveur des commerçants cette année. Cette désillusion généralisée cependant en filigrane le succès retentissant du commerce électronique pendant ces trêves.

Boom sans précédents des e-réservations

Le mécontentement généralisé des vendeurs traditionnels contraste paradoxalement avec la montée en puissance du commerce électronique. Les web vendeurs ont affiché une crue de 15% après seulement quatre semaines de soldes d’hiver. Quant à la dépense moyenne effectuée sur internet par les acheteurs, elle reste quasiment statique (114 euros), en comparaison à celle de l’année dernière. Dans le lot, le bond des réservations en ligne requiert particulièrement notre attention. L’enquête réalisée par Toluna démontre que 3,7% des consommateurs ont eu recours à cette méthode pour passer des commandes, soit près de 2 millions d’acheteurs au total. 92,5% des personnes ayant réservé des produits en ligne affichent leur volonté de recourir une nouvelle fois à cette pratique. Dans le même temps, 72,4% de curieux souhaiteraient tenter l’expérience de la commande électronique. L’intérêt des consommateurs pour l’ e-réservation confirme tout simplement le dynamisme du commerce en ligne que rien ne semble visiblement arrêter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici