Accueil Conso Ventes privées : découvrez toute l’histoire des premières ventes

Ventes privées : découvrez toute l’histoire des premières ventes

0
221
Concept de Ventes Privées

D’abord opérations de déstockage dans les lieux de vente publique, les ventes privées se font aujourd’hui essentiellement en ligne.

Ce système d’écoulement des produits désuets ou hors-série est davantage l’affaire des spécialistes et des experts en marketing du commerce en ligne aussi appelé le E-commerce. Si aujourd’hui les sites de ventes privées sont une flopée, il n’en était pas de même il y a quelques décennies.
Les premières ventes privées de France ont marqué le passage d’un déstockage physique très limité aux protagonistes eux-mêmes à une ère du digital propulsé par internet. Ces ventes privées, qui de plus en plus n’ont de privé que le nom, sont à nos jours de véritables stratégies commerciales, d’où le regard que nous jetterons sur les premières initiatives de ce genre.

Le concept de plus en plus poreux de ventes dites privées

Une vente privée est à l’origine une vente réservée à une partie seulement de la clientèle ou des prospects, triés sur le volet, et qui reçoivent une invitation. Ce type de trafic doit donc son nom à son caractère sélectif fondé probablement sur l’abonnement ou la fidélité. La vente privée peut se faire, surtout à l’origine, dans un point de vente habituel comme un supermarché ou dans un lieu affecté temporairement tel qu’un hôtel. La pratique de la vente privée permet de sélectionner donc une partie de la clientèle afin de provoquer chez elle un sentiment d’exclusivité. Cependant le développement d’internet a provoqué l’apparition de ventes privées en ligne qui en fait n’ont rien de privé.

Le pionnier des ventes privées physiques

En France, la première initiative de ventes privées date de 1936 et serait l’œuvre d’un magasin d’usine de Troyes. Celles-ci étaient bien privées puisqu’elles étaient uniquement destinées aux employées de l’usine même afin de permettre au fabricant troyen de vendre à prix réduit des articles avec de légers défauts cosmétiques. Cette sorte de bradage représentait un commerce gagnant/gagnant à la fois pour le fabricant qui récoltait un bénéfice supplémentaire et les employés qui pouvaient profiter d’un produit qu’ils connaissaient bien. A cette époque il s’agissait de sauver certains produits en les revendant uniquement aux ouvriers qui les produisent. Mais bientôt les portes de l’usine s’ouvriront pour élargir les soldes à la clientèle.

Le développement du concept dans les décennies qui suivront

Par la suite le concept se développe par l’élargissement des bénéficiaires. Dans les années 60 et 70 ce ne sont plus seulement les employés qui profitent de ces bons de réduction, mais aussi leurs proches et parents avant de s’ouvrir finalement au grand public toujours à cette époque. Avec internet la vente se modernise, elle devient plus virtuel sur les sites de commerce crées à cet effet. A partir de 2000 l’on a le début de la véritable aventure de la vente privée en France avec l’essor des sites comme vente-privée.com de Jacques Antoine Granjon. Si au début ce commerce ne reposait que sur certains produits comme la cosmétique et le prêt-à-porter, aujourd’hui son champ est plus vaste avec l’introduction d’autres secteurs de la consommation comme les vins et spiritueux, les gadgets et high-tech, le bricolage et jardinage, les voyages ou encore la cuisine et la gastronomie.
Aujourd’hui, la vente privée, devenue par la force d’internet vente privée en ligne, est une pratique essentielle dans le E-commerce. Stratégie marketing, elle peut souvent nous tromper sur la qualité ou le prix réel de ces marchandises qu’on dit réduire. Vigilance donc à l’arnaque commerciale.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici