Les pme françaises sur le terrain de la bourse

0
224

L’entrée en bourse de Miliboo : quel intérêt pour les pme françaises ?

Les pme françaises cumulent de gros retards dans la quête du marché extérieur. Pour compenser ce vide, la structure française Miliboo spécialisée dans la vente de meubles, se laisse tenter par le choix de l’introduction dans le secteur boursier. Elle s’apprête ainsi à rejoindre le cercle très fermé des sociétés cotées en bourse. C’est un véritable choix stratégique pour lequel vient d’opter la pme française, une grande avancée dans la quête de l’ailleurs financier. Mais le monde de la valeur boursière est un univers très agité et la société prend d’énormes risques en se lançant sur ce terrain.

 

Le pari gagnant pour le marchand de meubles ?

Le vendeur de meubles français a dans son collimateur un marché financier très attractif et à la fois très risqué.  La cotation en bourse est un privilège généralement réservé aux grosses entreprises. Les revenus qu’elle génère sont à la hauteur des pertes qu’elle pourrait occasionner. C’est donc un énorme défi que tente de relever le marchand de mobiliers. Ce choix s’est avéré payant sur le long terme pour les géants de l’industrie mondialement connus. Miliboo mise donc sur un enjeu majeur qui à terme pourrait lui garantir d’énormes bénéfices et faire de cette structure de taille moyenne une référence mondiale. Cette stratégie économique orientée vers le marché international lui garantirait à coup sûr plus de notoriété et de profits. L’entreprise prévoit de lever entre 7 et 10 millions d’euros pour ses premiers pas sur le marché de la bourse d’ici la fin de l’année. Les yeux sont rivés vers ce novice qui est sur le point d’arpenter un chemin semé d’embûches.

 

Des risques incontournables

Le facteur risque est le quotidien de la valeur boursière. Dans un marché économique ou les  multinationales se livrent une lutte sans merci, l’e-marchand doit s’attendre à de rudes concurrences. On se souvient de l’introduction manquée du plus grand réseau social au monde, en termes d’abonnés du moins. Le titre de Facebook a enregistré une grosse perte dès son lancement dans l’arène boursière mais les a très vite compensées par des bénéfices réalisés plus tard. Pendant les crises financières mondiales, le marché boursier est largement affecté et les entreprises cotées sont parfois obligées d’injecter des grosses sommes d’argents pour redonner de la valeur à leur titre. Ce sont globalement les potentiels obstacles auxquels pourraient se heurter la pme française.

 

Les pme françaises vont-elles emboîter le pas à Miliboo ?

Ces structures fonctionnent pour la plupart avec un budget financier très limité. Investir le terrain boursier représente un réel avantage économique et stratégique pour leur repositionnement sur le plan international. Intégrer le secteur des valeurs boursières est un objectif que doivent s’assigner les petites et moyennes entreprises de l’hexagone. Même si l’éventualité d’une chute financière n’est pas à exclure, les résultats finaux engendrés sont largement en mesure de combler les pertes connues. Les pme ont donc intérêt à s’introduire en bourse. Mais pour l’heure, tout le monde suit de près cette nouvelle stratégie adoptée par Miliboo. Un succès serait décisif pour inciter les petites et moyennes entreprises à s’intéresser d’avantage à ce marché.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici