Fête de Pâques en France : Une célébration religieuse ou économique ?

0
206

La fête chrétienne de Pâques revêt une dimension particulière en France et aussi dans plusieurs pays du monde. Cette célébration se défait peu à peu de l’étiquette traditionnelle qu’on lui connaît pour se forger une nouvelle identité. Bien plus qu’un symbole religieux, elle est devenue aujourd’hui une véritable opportunité économique pour les commerçants

 

Des festivités très attendues dans l’Hexagone

La fête religieuse de Pâques sera célébrée cette année le 27 mars en France comme partout ailleurs. Nous sommes pratiquement à quelques jours de cette célébration tant attendue et les familles accélèrent les préparatifs pour la réussite de l’évènement. Sur le plan religieux, cette cérémonie offre l’occasion aux chrétiens de renouer avec certains moments historiques de leur croyance et de la consolider un peu plus. L’actualité des entreprises françaises, c’est aussi ce grand rendez-vous annuel pendant lequel on constate un fort enthousiasme dans tous les secteurs d’activités, surtout chez les commerçants. Les dépenses des différents ménages augmentent et les opportunités économiques s’élargissent pour les artisans en marge de cet évènement. Les croyants ne sont donc pas les seuls à attendre ce jour, il y’a aussi des gens moins croyants mais pourtant très euphorique à l’idée de voir ce grand jour arriver.

Une fête qui divise les uns et réunit les autres

C’est un fait connu de tous, les chrétiens ne sont pas unanimes sur cette tradition religieuse qui honore chaque année la résurrection de Jésus. Les opposants à cette coutume, en l’occurrence les témoins de Jéhovah, estiment qu’elle n’a aucun fondement biblique. Mais la réalité est toute autre, en l’occurrence chez les commerçants et les entreprises qui affichent leur unanimité sur les retombées économiques positives pour leurs affaires. Les chiffres exacts ne sont pas connus mais cette période de l’année génère un supplément de revenus pour les commerçants. La dimension économique prend plus d’importante à leurs yeux que l’évènement en lui-même, car nul ne peut contester les bienfaits de l’argent dans la vie quotidienne.

La Pâques fait sourire, mais pas tout le monde

Le dynamisme économique lié à l’évènement n’a pas de répercussion sur tous les secteurs d’activités. Ceux qui tirent majoritairement profit de cette situation sont les confiseurs. Les familles multiplient les emplettes et s’organisent pour l’un des grands rendez-vous de la Pâques : la chasse aux œufs. Sa célébration fait considérablement bondir les recettes en confiserie car c’est l’une des périodes de l’année au cours de laquelle les ventes de chocolat explosent. Des dizaines de milliers d’œufs sont vendus chaque année à l’occasion de cette célébration qui dure en réalité deux jours. Les restaurants font également le plein, en gros tout commerce en rapport avec l’alimentation trouve son compte dans cette affaire. Et naturellement, des domaines d’activité comme la construction par exemple sont plus touchés par la frilosité que l’euphorie financière.

En France, c’est l’économie qui fait loi

La dimension chrétienne est certes mise en avant mais le maître-mot de cette tradition en France est plutôt l’économie. Le côté religieux est moins vu, on s’intéresse de plus en plus à la dimension festive et tout ce qu’elle génère comme chiffre d’affaires pour les entrepreneurs. En l’espace de deux jours d’activité, les commerçants retrouvent quasiment le sourire. A l’image du business de la galette des rois, la Pâques se dote en réalité une identité plus économique que traditionnelle. Mais le spectre des attentats parisiens fait craindre un manque d’enthousiasme, plus précisément pour les habitués des espaces ouverts qui représentent des cibles privilégiées pour les djihadistes. Mais à l’image qui réveillon qui a tenu ses promesses malgré quelques réticences l’an dernier, on s’attend à une pleine participation et donc une hausse des dépenses et aussi des chiffres d’affaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici