Les Etats Unis renforcent les contrôles au départ de la France

0
154

Les récents évènements qui ont secoué les Etats Unis et la déliquescence du groupe Etat islamique en Syrie sont une grande source d’inquiétude pour les autorités américaines.

Aux situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles, dit-on. Il y va de la sécurité nationale voire internationale. De ce fait la collaboration entre les Etats est une étape importante dans la lutte contre le terrorisme dans le monde. Se plaçant à la tête de cette lutte, les Etats Unis ont décidé de durcir les mesures visant à juguler le fléau.

Les Etats-Unis renforceront, désormais, les contrôles au départ de la France. Les vols à partir de l’Hexagone seront soumis à des inspections plus strictes et systématiques
. Ces nouvelles décisions sont évidemment susceptibles de nuire à l’efficacité du fonctionnement des aéroports. Toutefois elles ne pourront être contournées par aucun individu.

Quelles sont les mesures prises

Les Etats Unis ont demandé, aux compagnies qui desservent leurs territoires à partir de la France, des contrôles plus renforcés sur leurs passagers. Au total, sept compagnies sont concernées par ces recommandations. Ce sont d’ailleurs les seules qui assurent la ligne entre la France et les Etats Unis. Il s’agit d’Air France, Open Skies, American Airlines, Delta, United, Air Tahiti Nui, La Compagnie, Norwegian et XL Airways. Dans les faits, les passagers pour la destination Etats Unis seront soumis à un questionnaire oral d’une durée de 2 à 3 minutes. Jusqu’à présent les questions qui seront posées ne sont pas encore divulguées. Cet interrogatoire sera réalisé par les agents de deux entreprises spécialisées dans la détection de comportements suspects. Ces sociétés que sont Securitas et ICTS ne font pas partie des structures des aéroports. Tous les vols, pour plus d’efficacité, décolleront du terminal 2E de l’aéroport international Roissy Charles de Gaulle.

Les conséquences de telles précautions

Les nouvelles précautions décrétées par les Etats Unis ne sont pas sans inconvénients sur le fonctionnement de l’aéroport. Elles peuvent tout d’abord indisposer les passagers d’autant plus qu’il y aura deux points de contrôles. Un passager qui décide de ne pas obtempérer n’embarquerait pas et les compagnies devraient payer une amende pouvant atteindre 10.000 dollars. Cependant tout le monde n’est pas automatiquement soumis aux questionnaires. Seuls 10 à 12% des voyageurs seront concernés. Les personnes ciblées seront en général celles dont les noms ont une consonance plus étiquettés.

Pourquoi une telle mesure

Le renforcement des contrôles au départ de la France n’est pas une mesure isolée prise par les Etats Unis. Certains pays comme la Chine, le Canada ou le Royaume Uni procèdent à des exigences similaires quoique de différentes natures. Cette décision se situe évidemment dans le contexte de la tuerie de masse de Las Vegas, survenue le 1er octobre. L’on ne peut s’empêcher également de songer à la situation en Syrie et la fin plus que probable de l’organisation Etat Islamique. Comme un pied dans une fourmilière, la défaite prochaine du groupe terroriste risque d’éparpiller le combattant d’Allah dans le monde occidental. Ils ne seront plus contenus sur un territoire qu’ils chérissent, mais se disperseront tels des loups solitaires. Donald Trump, qui avait déjà ciblé des pays dans une sorte de liste noire, espère ainsi contenir la terreur hors du territoire américain.
Les décisions prises par les Etats Unis de renforcer les contrôles dès l’embarquement en France relèveraient d’une affaire de sécurité. Après les récentes tueries opérées sur le sol américain, la lutte contre le terrorisme doit être totale. Aucune concession ne sera faite pour les voyageurs grincheux. Ni les désagréments ni les coûts financiers ne rebuteraient les Etats Unis plus que jamais conscients des menaces des groupes terroristes et des loups solitaires. A présent les passagers de France en destination des Etats Unis devraient prendre les mesures idoines pour ne pas être refoulé au pied de l’avion. Seule la rigueur en effet pourrait venir à bout de l’exportation du terrorisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici