Cyril Hanouna : une rentrée médiatique tout en classe, mais surveillée

0
165

Le chroniqueur du TPMP, Touche Pas à Mon Poste, a fait son grand retour sur C8 lundi.

La rentrée médiatique s’est voulue classe, soft en prenant néanmoins soin de ne pas marcher sur les œufs. Cyril Hanouna et sa bande ont fait une sortie plus que remarquée tant au niveau du décor qu’au niveau des costumes et du contenu même de l’émission. Le public et le CSA étaient bien évidemment aux aguets pour noter le moindre dérapage de la part de la troupe de polémistes. Ont-ils pu éviter les gaffes pour cette introduction ?

C’est un Cyril Hanouna nouveau qu’on a eu à observer hier. En tout cas la nouveauté se remarquait tout au moins dans l’allure et la sobriété. Presque dans la peau d’un novice entouré de confrères expérimentés, il se la serait joué cool, décontracté, puérile même. Serait-on en face d’un nouveau Cyril Hanouna ? Revenons sur la soirée d’hier pour mieux comprendre la nouvelle ligne éditoriale du TPMP.

Un décor nouveau, une ambiance nouvelle

Pour la rentrée médiatique, le TPMP n’a pas lésiné sur les moyens. Aucun point n’a été négligé, même pas l’apparence. D’abord il a été décidé que les chroniqueurs porteront moins de vêtements communs autrement dit des vêtements non officiels. Cette année, il y aura plus de cravates, plus de costumes, plus de solennité. Cette transformation en surface fait partie de la nouvelle ligne de responsabilisation du plateau. Hier soir pour lancer l’émission, le cadre a aussi subi un grand ménage. Ce n’est plus ce studio flottant et froid, mais un plateau plus petit, resserré autour de Cyril Hanouna, le maître d’orchestre. Plus restreint, plus chic, plus chaud, la nouvelle émission pourra davantage plaire aux spectateurs et aux téléspectateurs. Les « fanzouzes » ont été aussi gratifiés d’un Live de l’artiste Rita Ora. Plateau chic, danseuses aux formes généreuses, animateurs sur leur 31 et le tour est joué. Mais suffit-il de changer la forme pour plaire à nouveau ?

Sur le ton de la modération

Les chroniqueurs du TPMP ont également misé sur le fond de l’émission. Le ton s’est voulu plus condescendant, les chroniqueurs sont donc rentrés dans leurs petits souliers. Cyril Hanouna s’est montré très sobre, lui qui était attendu, du moins par le CSA.

« Les numéros à blanc que nous avons réalisés ces derniers jours ont montré que ces nouveaux intervenants apportent un autre ton, cela crée une nouvelle dynamique »

s’est réjoui M. Franck Appietto, Directeur General de C8. Surveillé sur le plateau par l’ex membre du CSA Rachid Arhab, Cyril Hanouna s’est montré bon élève. Comme lui, la plus part de ses partenaires sur le plateau se sont inscrit dans la nouvelle cure langagière même le grognon Pierre Menès.

Les enjeux d’un changement

La cure subie par le TPMP vise à regagner la confiance du public qui n’était plus en hauteur de sainteté avec sa tribune préféré. Plus encore que de draguer à nouveau les spectateurs pour faire exploser le plafond d’audience, le TPMP veut rassurer les sponsors. Les écrans publicitaires ont fait leur retour sur la chaine après des semaines d’interdiction par le CSA. La chaîne C8 en avait pris un coup terrible. Pour ne pas à nouveau vivre une telle situation de crise financière, les responsables de C8 ont misé sur la transformation en profondeur de leur émission vedette le TPMP. En effet, la chaîne C8 reste très dépendante des performances de l’émission de Cyril Hanouna dont la maison de production fournit l’essentiel du programme de C8.
Pour son grand retour, Cyril Hanouna et le TPMP n’ont pas fait dans la dentelle. Costume taillé sur mesure, ton modéré et posture défensive, le chroniqueur vedette a paru convaincre l’auditoire. Le changement est manifeste et le public ne peut que s’en réjouir. Cette entrée en matière promet, à n’en point douter, une saison fortement pimentée pour les « Fanzouzes » de l’émission. Bon vent donc à l’équipe du TPMP et à Cyril Hanouna.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici