Côtes d’Armor : Un nonagénaire fugue pour retrouver sa belle

0
194

Ce weekend, un nonagénaire s’est rendu coupable d’une fugue pour retrouver sa belle.

L’amour n’a pas d’âge et n’a pas de prix, pourrait-on dire. Défiant sa situation, son âge et les règles de la maison de retraite, un homme serait allé à un rendez-vous galant. Son action aurait mis sa famille dans une certaine inquiétude. Et pourtant le gentilhomme jouait les amourettes avec sa bienaimée, pas de quoi à s’inquiéter. Que s’est-il passé au juste ? Vous demandez vous en ce moment.

Ce ne sont décidément pas que les ados qui affectionnent les fugues. Cette méthode radicale serait l’apanage de tous les êtres humains de quelques âges qu’ils soient. On ne fait pas attendre l’amour et le temps est trop court pour ne pas en profiter jusqu’au dernier instant. Voyons de plus près de quoi il s’agit.

Un pensionnaire disparait

L’histoire s’est déroulée ce samedi à Pléneuf Val-André, dans les Côtes-d’Armor au nord-est de la France, une région située sur le littoral ouest du pays. Côtes d’Armor, un nom qui sonne bien « Mi amor ». Beau tableau en l’occurrence pour une romance que nous allons vous conter. Tout commence par la disparition d’un homme âgé de 93 ans, pensionnaire d’une maison de retraite dans la ville de Pléneuf Val-André. Comme il est de coutume chaque weekend, sa petite ville vient lui rendre visite pour s’enquérir de son état de santé. Mais en ce jour du samedi 12 août, la chambre du pensionnaire était désespérément vide. Il ne s’y trouvait pas tout simplement. Il ne se trouvait pas non plus dans l’établissement. L’alerte est donc lancée pour retrouver le nonagénaire.

La famille dans l’inquiétude

La petite fille n’ayant pas retrouvé son grand-père comme à l’accoutumée, a alerté le personnel du centre. Une rapide inspection de tout l’établissement indique que l’homme n’est pas dans le périmètre. La situation devient inquiétante car l’on pourrait bien penser au pire. Bientôt la petite fille informe toute la famille de la disparition de son grand-père. Finalement la famille contacte la gendarmerie locale pour émettre un avis de disparition. Celle-ci se met en branle et donne une description de l’infortuné. Très vite l’on retrouve l’homme et ce que l’on découvre laisse pantois.

Un romantique pas comme les autres

Le nonagénaire a été retrouvé en plein centre-ville, hors de tout danger, mieux, en charmante compagnie. Bras dessus dessous, l’homme de 93 ans se baladait au calme avec sa belle. Il respirait la forme contrairement à ce que pensaient ses proches. Les gendarmes indiqueront plus tard : « Ils se promenaient dans le parc bras-dessus, bras dessous » ajoutons, avec sa petite amie. Reste à savoir maintenant comment le petit rendez-vous a pu avoir lieu. L’on apprendra après, de l’aveu de l’homme lui-même, qu’il aurait fugué pour retrouver sa belle. Pour l’amour il a fui sa chambre de retraite. Ah papi, quelle romantique !
Le fait est très insolite pour être souligné. L’amour est vraiment une force à laquelle on ne pourrait opposer résistance. L’homme de 93 ans, amoureux de son état, n’a eu le choix que d’écouter les sirènes de cet amour. Défiant tout, il a su se montrer digne d’un amour qu’on lui tend. Comme un jeune adolescent il est prêt à tout pour retrouver celle qu’il aime. N’est-ce pas romantique ça ? Maintenant espérons que la belle ne sera pas insensible à tant d’estime et d’amour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici